Les nouvelles sur les maisons de retraite | Trouver maison de retraite

Le maintien à domicile en péril

Le secteur du maintien à domicile doit aujourd’hui faire face à situation d’urgence sans précédent. Les associations tirent la sonnette d’alarme et réclament une aide financière afin de sortir du gouffre dans lequel se trouve une partie d’entre elles. Seize organismes de maintien à domicile se sont fédérés pour tenter de trouver une solution auprès des pouvoirs publics afin de poursuivre dans de bonnes conditions leur activité.

La réforme fiscale pèse sur le maintien à domicile

Fragilisé depuis 2009, le secteur du maintien à domicile pâtit d’un manque de ressources notable, ayant pour conséquences la multiplication des faillites. La réforme fiscale, réduisant les exonérations de charges patronales depuis le début de l’année a achevé de précipiter la situation en renchérissant le coût de l’emploi de salariés. Ainsi, le secteur de l’aide et du maintien à domicile qui emploie actuellement 300 000 personnes, (dont une proportion importante de femmes) a du en licencier 10 000 en 2010. L’offre se réduit de telle sorte qu’il devient difficile pour les familles de trouver une auxiliaire de vie. Pire encore, les directeurs d’association n’hésitent plus a dire que des suppressions de postes supplémentaires seront nécessaires pour sauver l’activité.

Augmenter le budget des associations de maintien à domicile

Emmanuel Verny, directeur de l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA), estime qu’une subvention de 100 millions d’euros est nécessaire pour redresser la situation. Or, les organismes peinent à trouver le financement nécessaire. Les Conseils Généraux doivent eux-mêmes faire face à un déficit record, dus aux dépenses de l’APA, remboursées seulement à hauteur de 30% par l’Etat aux collectivités locales. Ils ne pourront offrir davantage que les 110 millions d’euros annuels.
Reste la Cnaf, (Caisse nationale des allocations familiales) sur laquelle repose beaucoup d’espoir. En attendant une issue, les professionnels feront leur maximum pour assurer tant bien que mal le bien-être des personnes fragiles, âgées ou handicapées.

Articles associés
  • No Related Post

Laisser un commentaire