Les nouvelles sur les maisons de retraite | Trouver maison de retraite

Le doyen des Français réside en maison de retraite

Le doyen des Français est un trompettiste de 109 ans qui réside dans une maison de retraite des Yvelines. Ainsi, bien que la trompette soit réputée pour fatiguer le coeur, Charles de Antoni est en bonne forme grâce à l’attention du personnel soignant de la maison de retraite.

Charles de Antoni fait la fierté de la maison de retraite

Le doyen charles de anthoniBon vivant, Charles de Antoni coule des jours paisibles dans une maison de retraite de Maisons-Laffitte dans les Yvelines. Cette image, somme toute assez banale en maison de retraite, ne l’est pas tout à fait. Charles de Antoni a en effet 109 ans et il est trompettiste, de quoi faire la fierté des résidents et du personnel de la maison de retraite ! Après le décès du Guadeloupéen Philibert Parnasse, Charles de Antoni, originaire de l’Ain, s’est hissé bien malgré lui au sommet de la pyramide des âges.

Né le 18 août 1901, ce fils d’immigrants italien a passé sa jeunesse à Bourg-en-Bresse, puis s’est installé en région parisienne. Notre homme était déjà célèbre avant de devenir doyen des Français, puisqu’il était première trompette à l’Opéra comique. Il a d’ailleurs reçu cet été la médaille des Arts et des lettres. Charles de Antoni a cultivé son jardin jusqu’à 104 ans, âge auquel il s’est installé en maison de retraite.

Un autre résident de maison de retraite mis à l’honneur par l’Insee

A l’occasion de la publication de prévisions démographiques pour 2060, l’Insee avait affirmé quelques jours plus tôt que le doyen des Français était Marc Chevalier, résident d’une maison de retraite d’Oiron en Indre-et-Loire âgé de 108 ans. Déclaration rapidement démentie par le journal Le Progrès, qui s’empressait de publier un acte de naissance de Charles de Antoni. Quant à Marc Chevalier, il est décédé quelques jours plus tard à la maison de retraite, montrant à quel point le titre de doyen des Français est un honneur bien éphémère.

En tout cas, d’après le dit rapport de l’Insee, la France pourrait bien compter quelque 200 000 centenaires d’ici 2060, soit trois fois plus qu’aujourd’hui. De quoi multiplier le nombre de prétendants au titre de doyen des Français !

Articles associés

Laisser un commentaire

Commentaires récents